En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile.   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   Résister doit être conjugué au présent !   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures (chanté par Jean Ferrat)   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   L'écologie commence devant sa porte   J.P. Tesseire, Maire de Cassis
Texte à méditer :   Le temps de la décroissance soutenable est arrivé. crycry   Dany Dietman
Texte à méditer :   ... la seule masse globales des déchets annuellement transportés s'élève à 514 millions de tonnes, soit le tiers de tous les tonnages transportés en trafic intérieur de marchandises, dont 96,6 à 97,3% sont transportés par la route.   Dany Dietman
Texte à méditer :   ... un camion sur trois transporte des déchets ... frown   Dany Dietmann citant la DRE-Lorraine (nov. 2003)
Texte à méditer :   La maison brûle et nous regardons ailleurs ...   Jacques Chirac
Texte à méditer :   Les partis tuent, sans le dire, ce qu'ils ont toujours exécré : le pouvoir du peuple.   Marie-France Garaud (15/8/2006)
Texte à méditer :   Si les hommes étaient gouvernés par la raison, l'Etat serait superflu   Baruch Spinoza (1670)
Texte à méditer :   ... ce livre, cri de révolte contre l'attitude folle de notre société qui ne croit pas ce qu'elle sait et qui continue inexorablement à poursuivre sa course folle ...wink   Corinne Lepage, ancien ministre
Texte à méditer :   Les déchets constituent une source de richesses, une matière première secondaire.   ODAM
Texte à méditer :   1.000 fourmis font reculer 1 éléphant. tonguewink   Proverbe africain
Texte à méditer :   Le partage des responsabilités conduit à l'irresponsabilité.biggrin   François de Closets (1992)
Texte à méditer :   Le futur dépend de vous   Plon Editeur
Texte à méditer :   Et vous connaîtrez la vérité, et cette vérité vous rendra libres.   Saint-Jean (évangile de)
Texte à méditer :   Le plus grand danger pour l'humanité, c'est l'ignorance   François Jacob
Texte à méditer :   Bien informés, les hommes sont des citoyens;mal informés ils deviennent des sujets.   Alfred Sauvy
Texte à méditer :   Trier, trier, trier les déchets, c'est lutter contre le réchauffement climatique.   Publicité radiotélévisée 12/10/2015
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   Demandez, on vous donnera, donnez et vous recevrez.   Evangile
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.     Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants l   Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :  

Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot député européen

Accès à ce site et à ses rubriques

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test. Cliquez sur le menu horizontal ci-dessous pour le guide du site faq.jpg. Pour le moment, l'accès au Forum est libre mais attention aux dérapages, lisez la Charte du Forum. Le modérateur veille à éliminer les incivilités. Le respect de tous est indispensable, la défense de notre environnement est une chose trop sérieuse. Si vous voyez apparaître la mention "document privé", c'est que vous n'êtes pas connecté comme membre de l'ODAM, la lecture est réservée à ceux qui ont adhéré. Merci de votre compréhension.

Notre doctrine de défense de l'environnement et de la santé

Nous militons pour une écologie citoyenne et indépendante.Nous agissons dans le respect des lois en vigueur dans notre pays, pour un environnement sain et agréable, hors de tous pouvoirs religieux et/ou politique. Nous respectons les lois de la Nature pour votre bien et celui de vos/nos enfants, pour permettre aux générations futures de vivre en bonne santé sur une planète préservée des pollutions.

Si telles sont vos valeurs, vous devez, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.

L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Blog

Archives 01/2019
logos/logo97x97.jpgLattes est bien une commune inondable  -  par Raymond_Gimilio|Administrateurs

Monsieur Cyril Meunier affirme que la commune de Lattes dont il est maire n'est pas inondable ! Pourtant, Lattes a été reconnue en état de catastrophe naturelle (voir le site de France-Bleue). Lattes partage ce triste privilège avec Frontignan (28 février-2 mars 2018), ce sont deux arrêtés de catastrophe naturelle (paru au JO n° 21 du mercredi 30 janvier) « une bonne nouvelle pour les habitants de Lattes et Frontignan. ». Ils vont pouvoir se faire indemniser.

Nous vous donnons un lien vers notre collègue l'Observatoire permanent des Catastrophes Naturelles (CATNAT). Qui est ce fâcheux qui publie ainsi des informations contredisant notre vaillant Ajax combattant les Cassandre de sa commune ? Chre lecteur, nous vous le laissons le découvrir. Qui est tel qui croyait prendre ? Un renard qu'une poule aurait pris ! aurait dit notre bon Monsieur de La Fontaine.

Vous pouvez télécharger ici le n° 21 du 24/12/2018 (page 5) qui concerne Lattes et Frontignan.

Raymond GIMILIO
Président de l'Observatoire indépendant des déchets, de l'environnement et de la santé
ODAM

Publié le 31/01/2019 @ 14:57  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
cassandra.jpgLes voeux du maire de Lattes  -  par Raymond_Gimilio|Administrateurs

Monsieur Meunier, le célèbre maire de Lattes, n'aime pas les Cassandre. Ce nouvel Ajax n'aime pas les lanceurs d'alertes modernes, dignes successeurs de ceux de l'antiquité. Il doit souffrir d'autisme car il n'écoute pas les citoyens sages de sa commune, ceux qui ont étudié avec beaucoup de soin et de compétence les différents rapports d'experts, des plus qualifiés au moins qualifiés, dans le seul souci de la sécurité de ses concitoyens.

Dans ses voeux, Monsieur Meunier s'en prend à ceux qui habitent sa bonne ville et qui continuent à prétendre que Lattes reste inondable. C'est le cas de notre secrétaire de l'ODAM, Jacky Chanton, qui a prouvé par « A + B » que, malgré les travaux effectués en amont de Lattes, le risque persistait. Nous lui laissons la parole avec la lettre qu'il a envoyée au Maire autiste de Lattes.

Jacky.jpg
Le citoyen Jacky Chanton de Lattes, secrétaire de l'ODAM

L'imperméabilisation des sols en amont de Lattes (Montpellier et consorts) et les risques de submersion marine du côté de l'aval ne sont pas une vue de l'esprit « d'écolos bornés ! », comme on aime à le dire en riant. Le principe de précautions seul est notre guide à l'ODAM. Nous formons un voeu, un seul, celui que les catastrophes prévues ne se retournent pas contre les rieurs, la responsabilité des rieurs pourrait être engagée. On a trop pris l'habitude, en France, de passer outre à tous les avertissements. Qui se souvient encore de la catastrophe du Grand-Bornand ? Qui se souvient de celle de La-Tranche-sur-Mer ? Qui sait qu'en cas de catastrophe, la responsabilité de ceux qui ont donné à tort des permis de construire peut être recherchée et sanctionnée.

Monsieur Jacky Chanton n'a jamais rien diffusé sur les réseaux sociaux mais sur notre site internet, notre blog et le site du Petit Journal de Lattes. Si une protection minimale a été apportée à Lattes (déversoirs et merlons le long du chenal du Lez, renforcement des digues existantes, ... ), la ville de Lattes est loin d'être à l'abri de la crue centennale.(estimée à 900 m3/s au droit du pont de l'autoroute A9. Le rapport de Monsieur Philippe Quiévremont (2006, p. 33) dit que « L'objectif à moyen terme doit être d'atteindre cette protection minimale [crues d'occurrence moyenne, inférieurs à la crue centenale] ». Or, en matière de catastrophes naturelles, il suffit d'une fois, une seule, pour que la nature submerge toutes les précautions prises (voir le livre de Monsieur Renaud Vié le Sage, ancien délégué aux risques majeurs et naturels :  « La terre en otage », 1989, Éditions du Seuil, Collection  Points, série sciences, 248 p). J'ai personnellement connu ce grand Monsieur, Docteur ès-Sciences et Professeur à Paris VII, quand j'étais chargé de mission au Ministère de l'Environnement, à Paris et ingénieur CNRS à Paris VII. Il écrivait que « la fatalité ça n'existe pas ! » et « La façon dont les Gaulois ont toujours attendu que le ciel leur tombe sur la tête, ce qui signifiait également qu'ils craignaient que la terre leur monte sous les pieds, les fleuves au-dessus des genoux et les flots marins par-dessus la ceinture, est riche en enseignements. » Est-ce là ce qu'attend Monsieur le Maire de Lattes (le Lattara des Gaulois) ? Nos voeux aux habitants de Lattes sont que cela n'arrive pas, nous ne serions pas fêchés d'avoir eu tort et ne nous ne disons pas « chiche ! ».

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM
Docteur en sciences biologiques mention Écologie

Publié le 29/01/2019 @ 12:01  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
logos/logo97x97.jpgVent mauvais sur la méthanisation  -  par Raymond_Gimilio|Administrateurs

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde » écrivait Albert Camus dans « l'Homme enchaîné ». Aborder un sujet sensible qui fait partie de la transition énergétique sans prendre la précaution de définir l'objet et employer des approximations ne contribue pas au bonheur de l'homme. C'est la précaution qu'aurait dû prendre le journaliste du quotidien gratuit « 20 Minutes » du lundi 29 janvier 2019 (page 4). Il y est question de la méthanisation qui subit un « Vent mauvais » !

A l'ODAM, nous avons la prétention de connaître à fond ce sujet, étant confrontés depuis 2004 au problème des déchets ménagers et depuis 2008 à une « unité de méthanisation » dénommée très prosaïquement « AMETYST » et qui connaît des vicissitudes diverses depuis sa contruction par VINCI-ENVIRONNEMENT.

Nous disons que la méthanisation est un processus naturel qui s'applique à des déchets organiques fermentescibles accumulés dans un milieut dépourvu d'oxygène (milieu anaérobie). Par exemple dans un marais. Ce processus industrialisé est appliqué à des matières organiques diverses :

  • fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM), 
  • déjections animales,
  • résidus d'équarissage et d'abattoirs,
  • invendus de magasins d'alimentation arrivant en fin de DLU,
  • etc.

La méthanisation produit du bio-gaz, un mélange de méthane (60%) et de gaz carbonique (CO2) et de divers composés organiques odorants. 

1 - Méthanisation industrielle ou TMB

Un cas particulier est celui des ordures ménagères non-triées à la source et que des industriels (VINCI, URBASER, etc.) prétendent, à l'aide d'un procédé mécanique composé de filtres, grilles, tambours rotatifs, presses, etc, séparer les composants et en extraire la FFOM pour la soumettre au processus biologique industrialisé de méthanisation. Ceci s'appelle le tri mécanobiologique ou TMB. Á Montpellier, « l'unité de méthanisation AMÉTYST » est en réalité une usine de TMB appliqué aux ordures ménagères de la poubelle grise.
Cette usine pue, elle empoisonne la vie d'un quartier de Montpellier (ZAC de Garosud) par ses odeurs difficilement contrôlées à coup de millions d'euros pour des biofiltres. Les 145.000 tonnes d'ordures annuelles traitées sont réduites à 125.000 tonnes dites « refus et stabilisats » qu'il faut incinérer. Pour que l'ensemble fonctionne, il faut ajouter aux déchets non-triès entrants des déchets verts broyés et y réincorporer la FFOM provenant des tris citoyens (poubelle orange). C'est une calamité contre laquelle nous opposons la méthanisation des déchets triés à la source (procédé encouragé par la loi LTECV) et la collecte séparée avec redevance au nombre de sorties de poubelles et au poids de celles-ci.

2 - Méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme des déchets verts et des fumiers-lisiers est parfaitement vertueuse. Elle utilise un processus faisant intervenir des quantités raisonnables de matière première. En finale, le digestat retiré du méthaniseur doit être rapidement aéré et mis à composter pour revenir à la terre alimenter les sols agricoles en humus. 

Ce traitement peut se faire à la ferme ou dans des installations centralisatrices ou coopératives. Ce dernier cas peut être illustré par l'installation située à Bélaga-en-Lauragais (Cler VERTS). Ces installations sont vertueuses tant qu'elles traitent des déchets, des résidus d'activités agricoles.

3 - Le scandale des cultures dédiées

Ce n'est qu'en fin de son article que le journaliste de 20 Minutes en vient au fait : des méthaniseurs alimentés par des cultures dédiées « du maïs essentiellement » ! A lors, oui, nous voyons rouge et soufflons un vent mauvais : honte à ceux qui cultivent avec beaucoup d'eau (le maïs est irrigué !) une céréale qui peut servir en alimentation humaine ou animale ! Nous approuvons la Confédération paysanne de la Sarthe qui dénonce « un silo de maïs à ciel ouvert, équivalant à deux années de récolte de maïs sur 80 hectares, autant de maïs qui ne sera pas vendu aux éleveurs pour nourrir leurs animaux ! »

Méthaniser des déchets c'est bien, à condition que ce soit bien des déchets et en aucune façon des matières utilisables pour l'alimentation ou pour êtres recyclées. Nous demandons l'avis des ministres concernés (agriculture et environnement). Il ne faut pas laisser faire n'importe quoi au nom de la transition énergétique !

« Une insulte au mode paysan après les sécheresses de cet été ! »

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM
Chevalier de l'ordre du Mérite agricole

Publié le 29/01/2019 @ 09:52  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
 

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »