En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
 
 

Accès à ce site et navigation

Consultez la "FAQ". Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). Cliquez sur le menu horizontal ci-dessous pour le guide du site. Pour le moment, l'accès au Forum est libre, lisez la Charte du Forum : le modérateur veille à éliminer les incivilités. Le respect de tous est indispensable, la défense de notre environnement est une chose trop sérieuse pour admettre des fantaisies.

 
 
Vous êtes ici :   Accueil » L'Écologie à Montpellier il y a 51 ans
 

Observatoire

Environnement-Ecologie

Adhésions en ligne

Vous allez pouvoir adhérer en ligne ou faire un don avec HelloAsso.

Cliquez ce lien pour adhérer ou sur le logo ci-dessous

logo.jpg

Faites un don supplémentaire avec HelloAsso

Cliquez sur ce lien pour donner un coup de pouce

logo fond bleu clair.jpg

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
4 Abonnés

Recherche

Recherche

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L'Écologie à Montpellier il y a 51 ans

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.odam.fr/data/fr-docsrss-28

En septembre 1967, il y avait un enseignement d'écologie déguisé en Diplôme d'études approfondies de Biologie végétale, à l'Université Montpellier II. Cette université devait  devenir Université des Sciences et Techniques du Languedoc (USTL). Officiellement, l'Écologie n'existait pas. On parlait alors de phytosociologie, de biogéographie des plantes. Montpellier avait une longue tradition de botanistes avec sa Faculté de médecine et de pharmacie qui remontait au Moyen-Age avec son jardin botanique (actuellement encore sur pied).

J'arrive là en septembre 1967, boursier de l'enseignement supérieur, nanti d'un diplôme d'études supérieures de botanique pour suivre les cours du DEA. Je dois cette bourse à mon maître, Charles SAUVAGE que j'ai connu au Maroc en 1965 alors que je préparais mon certificat de licence de Botanique à la Faculté des Sciences de Rabat. Il deviendra mon Maître. Il avait quitté Rabat pour Montpellier en 1964 pour être Maître de conférences auprès de la chaire de Botanique tenue par le Professeur Louis EMBERGER. Je m'inscrirais à l'Université comme étudiant.

J'ai retrouvé dans une valise abandonnée une partie de mes cours et je ne résiste pas au plaisir de publier la page de mon classeur ci-dessous.


Cours de DEA de Biologie végétale

option Ecologie

  • Phytosociologie théorique                            : M. Gounot
  • Climatologie spécialisée                              : M. Sauvage
  • Phtosociologie théorique et expérimentale  : M. Godron
  • Notions fondamentales de Phytosociologie : M. Enberger
  • Notions de statistiques                                 : M. Escouffier
  • Pédologie générale                                       : M. Lossaint
  • Milieux halomorphes                                     : M. Corre
  • Cartographie de la végétation                       : M. Long
  • Ecologie médicale                                         : M. Rioux (cours annulé)
  • Fonctionnement des écosystèmes              : M. Eckardt
  • Microclimatologie                                          : M. Godard
  • Génétique appliquée                                     : M. Valdeyron
  • C4 écologie                                                   : M. Sauvage

J'ai été placé en stage pratique auprès de M. Daget, IR CNRS au Centre d'Etudes Phytosociologiques et Ecologiques du CNRS (CEPE-CNRS). J'y préparerais un mémoire de DEA qui sera soutenue en juin 1968. Le sujet était « Application d'une méthode statistique de caractérisation du climat du versant est du Massif Central ». C'était l'ébauche d'une thése que j'aborderais en septembre 1968 sur les relations végétation-climat de la Cévenne Ardéchoise.


J'ai perdu tous mes cours généreusement prêtés à un condisciple colombien qui ne me les a pas rendus avant son départ vers son pays. J'ai conservé dans son classeur le cours de Louis Emberger (daté du 27/11/1967). Il mentionnait que le professeur nous recevrait dans son laboratoire tous les mardis vers 17h. Nous étions cinq étudiants. 

Bonne nouvelle, le cours de statistiques 'M. Escouffier) était dans un classeur séparé, je l'ai retrouvé.


Le CEPE-CNRS a évolué. Actuellement, c'est le Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Expérimentale, centre inter-organismes (CNRS, INRA, Universités, ...). Je me rappelle une anecdote en 1980 à la Mission des Etudes et de la Recherche du ministère de l'environnement d'alors où des gens malintentionnés (qui veut tuer son chien ...) affirmaient que la recherche en écologie était inexistante en France. J'ai bondi sous ce que je considérais comme une insulte à mes maîtres !

A l'époque, j'étais chargé de recenser les formations de recherche en environnement-écologie en France ! J'ai eu de quoi répondre ! A côté des pôles historiques et traditionnels de Toulouse (Prof. Gaussen) et de Montpellier (Prof. Emberger) se sont mis en place les centres de Paris (Muséum, ...), de Strasbourg, de Rennes, ... La recherche en écologie terrestre et marine était en route.  La liste est longue !

Raymond GIMILIO
Docteur en sciences biologiques option écologie (Montpellier 1971)
Ingénieur de recherches (ER) du CNRS
Ancien chargé de mission au Ministère de l'environnement (1980-1996)
Chevalier du mérite agricolemedaile_chevalier_MA40x60.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 30/04/2019 ! 21:08
Catégorie : Environnement-Ecologie - Enseignement
Page lue 394 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Economie circulaire

Consultez nos articles sur l'économie circulaire.

 ↑  

Santé publique

Techniques de traitement

Eaux et assainissement

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

logo fond bleu clair.jpg

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (bloguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


    visiteurs
    visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!

Sondage

Vos-Nos priorités citoyennes

Nouvelles des Amis

Calendrier

Nouvelles des Amis

Notre doctrine

Nous militons pour une écologie citoyenne et indépendante, sur bases scientifiques, dans votre intérêt (contre les gaspillages) et dans celui de nos-vos enfants (générations futures). Ceci dans le respect des lois en vigueur dans notre pays, pour un environnement sain et agréable, hors de tous pouvoirs religieux et/ou politiques. Ceci pour permettre aux générations futures de vivre en bonne santé sur une planète préservée des pollutions. Nous n'affirmons rien sans preuves ou références à des publications dont nous détenons les copies ou les originaux. Nous vous proposons de télécharger diverses chartes (voir section Téléchargements).
Si telles sont vos valeurs, vous devez, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
4 Abonnés

Convention d'Aarhus

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »

Accès à ce site et navigation

Consultez la "FAQ". Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). Cliquez sur le menu horizontal ci-dessous pour le guide du site. Pour le moment, l'accès au Forum est libre, lisez la Charte du Forum : le modérateur veille à éliminer les incivilités. Le respect de tous est indispensable, la défense de notre environnement est une chose trop sérieuse pour admettre des fantaisies.

Mentions légales

Cliquez sur ce lien pour consulter les mentions légales de ce site.

Le fait pour l'ODAM de citer un organisme et d'indiquer un lien vers son site ne signifie en aucune façon que nous approuvons sa politique et ses propositions. Nous informons le plus objectivement possible, le lecteur doit pouvoir de faire son opinion : nous faisons confiance à son libre discernement

Le Président de l'ODAM

Raymond GIMILIO