En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
Texte à méditer :   Ils ne savaient pas que c'est impossible, alors ils l'ont fait.   Mark Twain
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Déchets
 
 
 
 

Blog - Déchets


Connectés : ( personne )
Snif !!!

A l'approche des prochaines élections municipales en 2020  -  par   RGimilio

Amétyst est dénoncé par la candidate EELV Clothilde OLLIER à la mairie de Montpellier lors des prochaines élections municipales. Est-ce la fin d'Amétyst et de Maera qui est annoncée ?

Á l'ODAM, nous ne faisons pas de politique partisane et politicienne mais nous observons depuis 14 ans la politique des déchets (déchets ménagers et eaux usées) que mène depuis plus de 30 ans la collectivité territoriale (District puis Agglo et Métropole). Ce fut feu Georges Frèche puis ses successeurs (M. Moure puis M. Saurel) qui de manière obstinée ont mené une politique catastrophique et coûteuse que nous, ODAM, n'avons cessé de combattre tout en proposant des alternatives réellement écologiques. Nous faisons de la politique au sens noble du terme, l'intérêt pour les affaires de nos cités, en bons citoyens. Nous avons été ignorés malgré les bases scientifiques sur lesquelles nous nous basons. Nous avons bataillé pour fonder le CIDES34, collectif citoyen.

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Un des nôtres, porte-parole de l'Association des Riverains de Garosud et porte-parole du CIDES34, représentant à la Commission de Suivi de Site (CSS) de l'usine Amétyst, j'ai nommé François VASQUEZ, vient de s'engager aux côtés de la candidate tête de liste EELV. Clothilde OLLIER lui a donné carte blanche. L'objectif est d'obtenir, enfin, qu'une politique vraiment écologique et rationnelle soit appliquée pour le traitement des déchets de Montpellier-Métropole. Ainsi, François a suivi le conseil qui lui avait été donné lors d'une séance de la CSS : faire changer la politique par les élections. Merci François et Clothilde.

Mauvais perdant, le candidat évincé par la primaire EELV, Jean-Louis ROUMEGAS, a décidé de présenter une liste concurrente. Nous ne manquerons pas de lui rappeler plus de modestie et les nombreuses casseroles qu'il traîne derrière lui. Il porte de lourdes responsabilités dans la situation actuelle du traitement des déchets de notre collectivité territoriale.

D'autres portent de lourdes responsabilités dans les options techniques qui ont prévalu depuis ces dernières années. Nous les avons mis en garde, mauvais conseillers des décideurs politiques. Nous sommes surpris de constater que certains élus, chargés notamment de la propreté et des déchets, empoignent un pot de peinture verte et se lancent dans le greenwashing (écoblanchiment). Nous ne voulons pas de regrets tardifs ni de zèle de néophytes de néo-écologistes. Ils devraient comprendre et ... dégager ! Les héritiers de feu Georges FRÉCHE et leurs serviteurs ou anciens serviteurs doivent laisser la place. Dégage ! Ils se reconnaîtront. Ils ont exercé le pouvoir, il leur reste quelques semaines aux manettes. Les ralliements tardifs aux propositions que nous faisons depuis 15 ans, nous n'en voulons pas !

Amétyst est dénoncé par la candidate EELV Clothilde OLLIER à la mairie de Montpellier lors des prochaines élections municipales. Est-ce la fin d'Amétyst et de Maera qui est annoncée ?

Á l'ODAM, nous ne faisons pas de politique partisane et politicienne mais nous observons depuis 14 ans la politique des déchets (déchets ménagers et eaux usées) que mène depuis plus de 30 ans la collectivité territoriale (District puis Agglo et Métropole). Ce fut feu Georges Frèche puis ses successeurs (M. Moure puis M. Saurel) qui de manière obstinée ont mené une politique catastrophique et coûteuse que nous, ODAM, n'avons cessé de combattre tout en proposant des alternatives réellement écologiques. Nous faisons de la politique au sens noble du terme, l'intérêt pour les affaires de nos cités, en bons citoyens. Nous avons été ignorés malgré les bases scientifiques sur lesquelles nous nous basons. Nous avons bataillé pour fonder le CIDES34, collectif citoyen.

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Un des nôtres, porte-parole de l'Association des Riverains de Garosud et porte-parole du CIDES34, représentant à la Commission de Suivi de Site (CSS) de l'usine Amétyst, j'ai nommé François VASQUEZ, vient de s'engager aux côtés de la candidate tête de liste EELV. Clothilde OLLIER lui a donné carte blanche. L'objectif est d'obtenir, enfin, qu'une politique vraiment écologique et rationnelle soit appliquée pour le traitement des déchets de Montpellier-Métropole. Ainsi, François a suivi le conseil qui lui avait été donné lors d'une séance de la CSS : faire changer la politique par les élections. Merci François et Clothilde.

Mauvais perdant, le candidat évincé par la primaire EELV, Jean-Louis ROUMEGAS, a décidé de présenter une liste concurrente. Nous ne manquerons pas de lui rappeler plus de modestie et les nombreuses casseroles qu'il traîne derrière lui. Il porte de lourdes responsabilités dans la situation actuelle du traitement des déchets de notre collectivité territoriale.

D'autres portent de lourdes responsabilités dans les options techniques qui ont prévalu depuis ces dernières années. Nous les avons mis en garde, mauvais conseillers des décideurs politiques. Nous sommes surpris de constater que certains élus, chargés notamment de la propreté et des déchets, empoignent un pot de peinture verte et se lancent dans le greenwashing (écoblanchiment). Nous ne voulons pas de regrets tardifs ni de zèle de néophytes de néo-écologistes. Ils devraient comprendre et ... dégager ! Les héritiers de feu Georges FRÉCHE et leurs serviteurs ou anciens serviteurs doivent laisser la place. Dégage ! Ils se reconnaîtront. Ils ont exercé le pouvoir, il leur reste quelques semaines aux manettes. Les ralliements tardifs aux propositions que nous faisons depuis 15 ans, nous n'en voulons pas !

Fermer

Publié le 15/12/2019 ¤ 07:52   | |    |


Commentaires

Réaction n°1 

 par Regulus le 15/12/2019 ¤ 08:22

Ne serait-ce pas une certaine Madame la vice-Présidente chargée de la propreté qui est venue « faire son marché » vendredi 13 décembre 2019 à la conférence de Zero waste Montpellier ?

Elle s'est fait rudement accrocher par un de ceux qui se battent depuis plus de 30 ans contre la clique Frèche et consorts ?

Oui, son incompétence aux manettes n'a eu d'égale que son arrogance face aux propositions des associations. Sa conversion récente à l'écologie, comme celle de son patron, n'ont d'égale que son ignorance voulue ou feinte du passé qui remonte au District de Georges Frèche !

Pour savoir où on va, il faut savoir d'où on vient.

Réaction n°2 

 par PereSiffleur le 15/12/2019 ¤ 09:31

Pour ceux qui suivent la non-évolution (stagnation) de la politique des déchets de Montpellier (District, Agglo et Métropole), la persistance aux manettes de certains directeurs qui n'ont pas su appliquer la bonne politique de prévention et de tri des déchets, est un indicateur pour l'avenir. Le trio que nous incriminons est devenu duo. La fonctionnaire territoriale qui s'enorgueillissait d'avoir suivi la mise en oeuvre a jugé opportun de retourner vers son île lointaine et de disparaître du paysage de MMM. Il en reste deux, fidèles défenseurs de la scandaleuse usine améthyste de tri mécanique. Ils ont suffisamment montré leur incurie lors des commissions de suivi de site (CSS) d'Amétyst et de la décharge de Castries. Ils continuent a prolonger une politique de non-tri des déchets dits résiduels malgré le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets de la Région Occitanie où ils ont brillé par leur défense des solutions anti-écologiques. Ils vont avoir à rendre des comptes face à François Vasquez et aux représentants de l'ACIDC et autres défenseurs du concept de « Zéro déchets zéro gaspillage ».

Nous ne les nommerons pas, ils se reconnaîtront.

Réaction n°3 

 par RGimilio le 15/12/2019 ¤ 09:43

Président de l'ODAM depuis sa création, je n'ai cessé de m'élever avec les membres de mon association et nos amis et partenaires. L'ODAM est membre fondateur du CIDES34, collectif formalisé le 7 janvier 2017. 

Merci de vos réactions citoyennes.

Bien que ne pratiquant pas la politique partisane et politicienne, l'ODAM ne peut qu'encourager tout ceux qui ont lu les nouvelles, les billets du blog et les articles techniques, à en tirer le meilleur parti pour instaurer une vraie politique de traitement écologique des déchets par le recyclage, la récupération, la réutilisation, en un mot tout ce qui permet de réduire la quantité de déchets, leur recyclage, réutilisation, etc. C'est ce que MMM ne fait pas systématiquement avec une usine Démeter insuffisante et tardivement modernisée et une unité de méthanisation inefficace. C'est à vous citoyens de Montpellier et des communes membres de sa métropole de décider par votre vote de faire cesser la pollution atmosphérique engendrée par l'usine de méthanisation, les décharges dormantes (Le Thôt) ou actives (Castries, Bellegarde, Calces, etc.) et les incinérateurs (Ocréal, Calces, Bellegarde, etc.) Tout ce qui peut être recyclé, tout ce qui va dans le sens du zéro déchet zéro gaspillage doit être pris en considération et promu ! Objectif zéro déchet, zéro gaspillage !

Nous sommes responsables d"émission de gaz à effet de serre avec le méthane qui s'échappe des centres de traitement et les autres gaz à effet de serre ! Le tri à la source, la taxation incitative, la restriction du tourisme des déchets sont à encourager ! Pas de voyage, pas de tourisme de déchets ménagers traités ou bruts à plus de 50 km de distance de leur lieu de production ! Les déchets fermentent et dégagent du méthane pendant leur transport.

Bienvenue à la petite suédoise que nous attendons à Montpellier très bientôt, bienvenue Greta THUNBERG.