En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
Texte à méditer :   Ils ne savaient pas que c'est impossible, alors ils l'ont fait.   Mark Twain
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
 

Nouvelles

logos/logo_FOOD-WATCH.jpgUn additif dangereux supprimé - le 19/04/2019 ¤ 08:32 par   RGimilio

Nous citons et reproduisons un courriel reçu ce matin 19/04/2019

Victoire ! Le dioxyde de titane sera suspendu au 1er janvier 2020

Le Gouvernement vient ENFIN de suspendre officiellement la mise sur le marché en France de produits alimentaires contenant du dioxyde titane (E171) à partir du 1er janvier 2020.

C’est une victoire pour la santé des consommateurs et consommatrices ! Petit rappel des faits. Le dioxyde de titane (E171) est un additif alimentaire utilisé pour colorer ou faire briller les aliments – particulièrement ceux consommés par les enfants. Composé en partie de nanoparticules, 10 000 fois plus petites qu’un grain de sel, il n’a aucune vertu nutritionnelle, juste une visée esthétique.
Comme si cela ne suffisait pas, il comporte des risques pour la santé !

Sous notre pression et celle de nombreuses autres organisations, les industriels l’utilisent de moins en moins, mais on continue de le retrouver dans de nombreux produits : bonbons, chewing-gums, chocolats, pâtisseries, sauces, etc.

>>en-savoir-plus/des-additifs-partout-dans-nos-aliments<<.

Il était temps que cette interdiction tombe. Le Gouvernement traînait des pieds pour prendre cette décision pourtant inscrite dans la Loi alimentation depuis octobre dernier. Foodwatch et 21 organisations de la société civile ont dû signer une tribune et peser de tout leur poids en janvier pour empêcher le ministre de l’Economie Bruno Le Maire de faire machine arrière sur cette mesure de protection de notre santé.

Cette décision est à relativiser, la suspension ne sera effective qu’en 2020 (pourquoi attendre pour protéger la santé des consommateurs ?) afin sans doute de laisser le temps aux industriels d’écouler leurs stocks.

Cela reste une avancée importante mais qui doit maintenant être généralisée. Il est temps de supprimer de nos assiettes les substances potentiellement dangereuses, à commencer par les additifs alimentaires controversés pour la santé.

Le combat continue donc, ensemble, pour faire interdire de notre alimentation les autres substances qui n’ont rien à y faire : autres additifs, résidus de pesticides, huiles minérales, etc.

Ensemble, nous pouvons changer les choses. Continuez d’alimenter le débat avec nous sur Facebook et Twitter. Communiquez avec Foodwatch.

Soutenez l'ODAM qui défend votre santé et s'associe à Foodwatch.