En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
Texte à méditer :   Ils ne savaient pas que c'est impossible, alors ils l'ont fait.   Mark Twain
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
 

Nouvelles

logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFVielles archives - le 27/05/2019 ¤ 09:42 par RGimilio

Quand j'ai quitté, à contre-coeur, mon poste au Ministère de l'environnement, exactement le 15 octobre 1996, j'avais conservé quelques documents qui ont suivi de Paris à Dijon puis à Montpellier. Je viens d'exhumer dans ces archives personnelles ce qui restait de l'énorme travail que j'avais réalisé comme Chef de la Mission des Systèmes d'information du SRETIE. J'avais accumulé une somme importante de documentation sur les recherches menées en environnement, notamment la mise en bases de données des contrats de recherche de la Mission des Études et de la Recherche devenue Service de la Recherche, des Études et des Systèmes d'Information (SRETIE). J'ai retrouvé un listing bien relié à mon nom daté du 22 mars 1986 contenant une sélection de l'enregistrement d'environ 55 opérations de recherche sur les déchets, listing produit avec le logiciel CDS/ISIS-UNESCO qui avait été installé par mes soins au Centre de Calcul CIRCE du CNRS (Orsay). Il s'agissait de la base de données « RECHERCH » du SIDEN (Système d'Information sur l'Environnement). Ce système contenait une base sur les laboratoires tenue par une collègue du CNRS et la base recherches. Cette dernière contenait au moins 1.500 fiches détaillées. Tout celà a disparu, face à l'obstination des corps d'état autorisés à exercer au Ministère, corps n'incluant pas le mien, celui de la recherche (CNRS, INRA, INSERM, Muséum de Paris, Universités, etc.). Ces fiches sont datées de 1980 à 1984. Elles affirmaient haut-et-clair que la recherche en environnement existait, avec des laboratoires sérieux des universités françaises et des établissements publics (CNRS, INRA, ...). Le reste des informations a disparu, sauf ce listing que j'avais conservé au fond d'une malle. 

Je dispose de la version micro-ordinateur de CDS/ISIS-UNESCO (WinISIS) et j'ai entrepris la saisie des 55 fiches, toutes consacrées aux déchets. Ces fiches comportent les financements consacrés à l'époque. A ma connaissance, il n'y a plus au sein du Ministère, de structure consacrée à orienter la recherche vers un éclairage scientifique. Néanmoins, cette recherche existe, elle s'est développée à partir de ce que NOUS (mes collègues de la Mission Études et Recherche et moi, animateurs de comités thématiques Eau, Air, Sol, Déchets, Systèmes d'Info, etc.). Il existe une version Web de CDS/ISIS-UNESCO, je l'installerais sur un serveur.

J'ai en mains la preuve de ce que j'annonce : le trombinoscope du Ministère de Mme Bouchardeau (ma photo y figure), ma nomination comme Chef de la MSI du SRETIE et ce listing exhumé de mes archives. Lorsque je suis parti en octobre 1996 pour Dijon, nous commencions à avoir le premier serveur web et un SIG. L'écologie avance, c'est inéluctable car ses lois sont celles de la nature et des écosystèmes, elles ne sont ni de droite ni de gauche : elles sont !

Raymond GIMILIO
Ingénieur de recherches du CNRS (ER)
Ancien chargé d'études HN du Ministère (1980-1996)