En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
Texte à méditer :   Ils ne savaient pas que c'est impossible, alors ils l'ont fait.   Mark Twain
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
 

Nouvelles

logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFUn ami à nos côtés ? - le 04/07/2019 ¤ 17:39 par webmestre

Nous avons découvert un ami qui se bat à nos côtés et qui apporte de l'eau à notre moulin avec une explication sur l'écologie et la fiscalité. Consultez ce site. Il y a du très bon du côté de la fiscalité et de l'écologie.

Le webmestre


logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFLe PRGPD de la Région Occitanie-Midi-Pyrénées - le 04/07/2019 ¤ 17:21 par RGimilio

Le Plan départemental de gestion et d'élimination des déchets de l'Hérault à vécu. Ce mauvais document indigeste de plus de 150 pages, recueil copiè-collé des désidératas des collectivités est mort. Nos associations l'ont combattu, en vain. En vain ? Pas tout à fait ! Des ministres compétents en environnement-écologie (Merci Mme Ségolène Royal) ont lancé un programme « Zéro déchets zéro gaspillage » qui voit ses objectifs prix au sérieux dans le PRPGD de l'Occitanie. La consultation des citoyens a pris fin ce jour 4 juillet 2019 à 17h précises. Nous avons été reçus ce 4 juillet 2019 par le Président de la Commission d'Enquête et écouté avec beaucoup d'attention. Nous espérons que les conclusions de ce vaste ensemble régional ira dans le bon sens, celui de la défense de notre santé, de notre environnement avec la mise en œuvre d'une écologie saine et respectueuse des lois naturelles de notre planète. Face aux entreprises et industries qui nous ont vendu du rêve industriel et on fait du business (des affaires), nous espérons que notre discours de scientifiques dénués d'idéologies confiscatoires et totalitaires prévaudra dans l'intérêt de nos générations à venir, de nos enfants et petits-enfants.

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM


logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFVielles archives - le 27/05/2019 ¤ 09:42 par RGimilio

Quand j'ai quitté, à contre-coeur, mon poste au Ministère de l'environnement, exactement le 15 octobre 1996, j'avais conservé quelques documents qui ont suivi de Paris à Dijon puis à Montpellier. Je viens d'exhumer dans ces archives personnelles ce qui restait de l'énorme travail que j'avais réalisé comme Chef de la Mission des Systèmes d'information du SRETIE. J'avais accumulé une somme importante de documentation sur les recherches menées en environnement, notamment la mise en bases de données des contrats de recherche de la Mission des Études et de la Recherche devenue Service de la Recherche, des Études et des Systèmes d'Information (SRETIE). J'ai retrouvé un listing bien relié à mon nom daté du 22 mars 1986 contenant une sélection de l'enregistrement d'environ 55 opérations de recherche sur les déchets, listing produit avec le logiciel CDS/ISIS-UNESCO qui avait été installé par mes soins au Centre de Calcul CIRCE du CNRS (Orsay). Il s'agissait de la base de données « RECHERCH » du SIDEN (Système d'Information sur l'Environnement). Ce système contenait une base sur les laboratoires tenue par une collègue du CNRS et la base recherches. Cette dernière contenait au moins 1.500 fiches détaillées. Tout celà a disparu, face à l'obstination des corps d'état autorisés à exercer au Ministère, corps n'incluant pas le mien, celui de la recherche (CNRS, INRA, INSERM, Muséum de Paris, Universités, etc.). Ces fiches sont datées de 1980 à 1984. Elles affirmaient haut-et-clair que la recherche en environnement existait, avec des laboratoires sérieux des universités françaises et des établissements publics (CNRS, INRA, ...). Le reste des informations a disparu, sauf ce listing que j'avais conservé au fond d'une malle. 

Je dispose de la version micro-ordinateur de CDS/ISIS-UNESCO (WinISIS) et j'ai entrepris la saisie des 55 fiches, toutes consacrées aux déchets. Ces fiches comportent les financements consacrés à l'époque. A ma connaissance, il n'y a plus au sein du Ministère, de structure consacrée à orienter la recherche vers un éclairage scientifique. Néanmoins, cette recherche existe, elle s'est développée à partir de ce que NOUS (mes collègues de la Mission Études et Recherche et moi, animateurs de comités thématiques Eau, Air, Sol, Déchets, Systèmes d'Info, etc.). Il existe une version Web de CDS/ISIS-UNESCO, je l'installerais sur un serveur.

J'ai en mains la preuve de ce que j'annonce : le trombinoscope du Ministère de Mme Bouchardeau (ma photo y figure), ma nomination comme Chef de la MSI du SRETIE et ce listing exhumé de mes archives. Lorsque je suis parti en octobre 1996 pour Dijon, nous commencions à avoir le premier serveur web et un SIG. L'écologie avance, c'est inéluctable car ses lois sont celles de la nature et des écosystèmes, elles ne sont ni de droite ni de gauche : elles sont !

Raymond GIMILIO
Ingénieur de recherches du CNRS (ER)
Ancien chargé d'études HN du Ministère (1980-1996)


logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFL'écologie gagne des voix et du terrain - le 27/05/2019 ¤ 08:34 par RGimilio

Hier, 26 mai 2019, l'écologie est devenue la 3e force politique de France. Les représentants de l'oligarchie financière qui prétend gouverner la France arrivent en 2e position derrière un parti combattu depuis des années. La démocratie progresse et le spectacle donné sur les plateaux télévisuels ne grandit pas ceux qui organisent de telles confrontations. Le 3e larron, le parti des écologistes doit se hisser au-dessus de ces querelles et en profiter pour obliger les représentants locaux de l'état à appliquer les lois.

Le principal problème, celui du traitement vertueux des déchets, persiste. Il est là, les Préfets devront veiller à ce que les lois exigeant le tri à la source et le recyclage soient appliquées, quoi qu'en pensent les exploitants soi-disants (à tort) écologiques. Plus de décharges accueillant des déchets organiques mal stabilisés, des incinérateurs qui empoisonnent l'atmosphère et des méthaniseurs brassant du tout venant issu du tri mécanique supposé remplacer le tri citoyen. Il faut cesser de remélanger des biodéchets triés à la source et des magmas innomables et immondes sortis de poubelles non-trièes afin d'améliorer un processus industriel vicieux et vicié !

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM


logos/ODAM_nov_cadre_100x100.GIFConseil de défense écologique : scepticisme - le 23/05/2019 ¤ 08:44 par RGimilio

Le plus grand scepticisme régne sur la Conseil de défense écologique. Nous avons perdu notre plus grand défenseur et à trois jours du scrutin européen, une grosse ficelle : la réunion d'une instance écologique. Est-ce bien utile ?

Le résultat du 26 mars 2019 montre que ceux qui ont sorti cette grosse ficelle se sont mis le doigt ... dans l'oeil !


logos/adherent.pngInscrivez vous à la liste de diffusion des nouvelles - le 20/04/2019 ¤ 09:11 par RGimilio

Vous êtes adhérent ou seulement intéressé par la thématique de notre site. Inscrivez-vous à la diffusion de notre lettre d'information. Cette inscription ne peut être faite à votre place, nous ne pouvons que vous inviter à le faire. Vous avez dû recevoir, pour ceux dont nous connaissons les adresses mail, une invitation à valider l'inscription que nous avons ébauchée. Il nous est interdit par le RGPD de valider l'inscription à votre place par un cimple clic sur un lien  Vous recevrez également les dernières nouvelles portée à notre connaissance.

Pour ceux dont nous ne connaissons pas l'identité, nous procédons à une vérification de l'adresse mail. Si celle-ci est erronée ou fantaisiste, nous ne pourrons rien sinon de les effacer.

Le webmestre


logos/logo_ORDECO.jpgL'ODAM vient d'adhérer à l'ORDECO - le 19/04/2019 ¤ 15:24 par RGimilio

Nous venons d'être informés que notre candidature à l'association "Observatoire Régional des Déchets et de l'Economie Circulaire en Occitanie" vient d'être acceptée. Désormais nous recevrons les invitations aux diverses réunions organisées par cette association, comme l'indique le message de bienvenue que nous avons reçu. Un bandeau sera mis en place sur notre site.

Le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO
Chevalier du Mérite Agricole


logos/logo_FOOD-WATCH.jpgUn additif dangereux supprimé - le 19/04/2019 ¤ 08:32 par   RGimilio

Nous citons et reproduisons un courriel reçu ce matin 19/04/2019

Victoire ! Le dioxyde de titane sera suspendu au 1er janvier 2020

Le Gouvernement vient ENFIN de suspendre officiellement la mise sur le marché en France de produits alimentaires contenant du dioxyde titane (E171) à partir du 1er janvier 2020.

C’est une victoire pour la santé des consommateurs et consommatrices ! Petit rappel des faits. Le dioxyde de titane (E171) est un additif alimentaire utilisé pour colorer ou faire briller les aliments – particulièrement ceux consommés par les enfants. Composé en partie de nanoparticules, 10 000 fois plus petites qu’un grain de sel, il n’a aucune vertu nutritionnelle, juste une visée esthétique.
Comme si cela ne suffisait pas, il comporte des risques pour la santé !

Sous notre pression et celle de nombreuses autres organisations, les industriels l’utilisent de moins en moins, mais on continue de le retrouver dans de nombreux produits : bonbons, chewing-gums, chocolats, pâtisseries, sauces, etc.

>>en-savoir-plus/des-additifs-partout-dans-nos-aliments<<.

Il était temps que cette interdiction tombe. Le Gouvernement traînait des pieds pour prendre cette décision pourtant inscrite dans la Loi alimentation depuis octobre dernier. Foodwatch et 21 organisations de la société civile ont dû signer une tribune et peser de tout leur poids en janvier pour empêcher le ministre de l’Economie Bruno Le Maire de faire machine arrière sur cette mesure de protection de notre santé.

Cette décision est à relativiser, la suspension ne sera effective qu’en 2020 (pourquoi attendre pour protéger la santé des consommateurs ?) afin sans doute de laisser le temps aux industriels d’écouler leurs stocks.

Cela reste une avancée importante mais qui doit maintenant être généralisée. Il est temps de supprimer de nos assiettes les substances potentiellement dangereuses, à commencer par les additifs alimentaires controversés pour la santé.

Le combat continue donc, ensemble, pour faire interdire de notre alimentation les autres substances qui n’ont rien à y faire : autres additifs, résidus de pesticides, huiles minérales, etc.

Ensemble, nous pouvons changer les choses. Continuez d’alimenter le débat avec nous sur Facebook et Twitter. Communiquez avec Foodwatch.

Soutenez l'ODAM qui défend votre santé et s'associe à Foodwatch.


logos/logo97x97.jpgMélange des déchets interdit - le 18/04/2019 ¤ 11:38 par RGimilio

D'après le site de "Déchets Infos"  17 avril 2019.

Nous citons : « Mélanger dans un méthaniseur des boues d’épuration urbaines avec des biodéchets triés à la source est interdit. Idem pour la FFOM extraite par tri mécanique si un retour au sol est prévu. D’autres règles sont attendues d’ici peu pour le compostage. »

Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) a fait connaître début avril, via un courrier aux parties prenantes signé par la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Emmanuelle Wargon, dans quelles conditions il entendait autoriser ou pas des mélanges de matières organiques dans les unités de méthanisation. Cette position fait suite aux réunions d’un groupe de travail piloté par le MTES.

Conformément à ce à quoi s’attendaient les parties prenantes, les règles fixées par ce courrier sont assez strictes concernant les biodéchets.

L'observateur


Saurel heureux150x120.jpgM. Saurel lâché par M. Macron ? - le 06/04/2019 ¤ 15:45 par   RGimilio

M. Philippe Saurel est lâché par le Président Emmanuel Macron. Lisez le billet du blog « Citoyen34 ». Sourd jusqu'à présent à tous les appels à la raison de la part des associations de défense de l'Environnement, le Président de Montpellier-Métropole s'est mis le Président de la République à dos, la Présidente de la Région lui réserverait un chien de sa chienne, l5 maires hésitent à le mettre en minorité, ... bref le ciel se couvre de gros nuages à l'horizon 2020.