Portail Observatoire Déchets Environnement  Santé Montpellier

Accueil  Blog  Nouvelles  Télécharger  Liens  FAQ  Livre d'or  Forum
Les Commissions de suivi de site

Nos braves Shadocks pompent, pompent, pompent .... Comment faut-il vous le dire ? Une usine de traitement de déchets ménagers même baptisée « Unité de méthanisation Amétyst » est une installation qui n'est pas anodine. C'est une Installation Classée pour la protection de l'Environnement (une ICPE) et la loi (Décret n° 2012-189 du 7 février 2012 relatif aux commissions de suivi de site (CSS)) se référant au Code de l'Environnement nous donne toutes les informations sur ces mystérieuses commissions qui siègent au moins une fois par an,t dans l'indifférence générale. D'abord dénommée CLIS ou CLIC, la CSS est un « lieu de débats et de consensus » et où s'élabore l'information du public via les compte-rendus qui sont des « documents administratifs communicables au public » au même titre que les documents présentés en CSS qui sont « des documents communicables aux tiers dans les conditions prévues aux articles L; 124 et suivants du Code de l'Environnement  », ce dernier point sous réserve des risques d'atteinte à la sureté de l'établissement. Cliquez ce lien pour plus d'informations.

La CSS du 20 juin 2017 a eu la particularité que le porte-parole de l'Association des Riverains de Garosud, M. François Vasquez, également un des deux porte-paroles du CIDES-34 a refusé de sièger à la CSS ce jour là. En effet, après la publication du rapport de la Cour des Comptes le 8 février 2017 mettant en cause Amétyst (entre autres),, les associations membres du CIDES-34 ont adressé une demande d'audience au Préfet en date du 10 février 2017 pour lui faire part de nos préoccupations sur le devenir de cette installation pour le moins calamiteuse par « les dysfonctionnements et les résultats alarmants ». Aucune réponse n'a été donnée jusqu'au début juin où nous avons relancé le Préfet et ses services et entendu proposer une audience pour le 21 juin ! Ce que nous avons refusé ! Le motif donné par le Préfet était « le devoir de réserve en période d'élections ». Depuis le 10 février, Monsieur le Représentant de l'Êtat avait eu tout le temps de répondre avant que ne se tiennent les élections. Depuis que l'usine existe, que nous émettons des avis qui sont lus en Commission, c'est « cause toujours, tu m'intéresse ».  Il a donc été décidé que la Présidente des Riverains lirait en séance un texte accompagné de son résumé et de la Charte de l'Environnement. Ce texte a été remis au président de séance. Il comportait, entre autres, la dénonciation d'un certain nombre de pratiques illégales aux yeux du Code de l'Environnement, dénonciation qui a jeté un froid dans l'assemblée.

Devant l'usine un petit groupe de représentants des 8 associations membres du CIDES-34 manifestait son appui aux délégués des Riverains de Garosud et expliquaient à la presse leur point de vue en demandant l'application  du principe « Zéro déchets zéro gaspillage ». Le quotidien Midi-Libre donne un bref compte-rendu des interviews en précisant que « La collectivité n'a pas pas répondu à nos sollicitations ». Vous avez bien lu : Montpellier-Métropole a refuse de s'exprimer !

Il y a eu de graves accusations portées par la Chambre Régionale de la Cour des Comptes dans le rapport du 8 février 2017, les documents lus et remis en CSS accusant la collectivité d'infractions au Code de l'Environnement. Et cela coûte cher, très cher en Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (11,7% de la valeur locative de votre logement) un des taux de taxation pour une usine dénoncée comme « Un échec industriel et financier » (pages 367 à 371 du Rapport de la Cour).

Halte au matraquage fiscal, halte au gaspillage des deniers publics.

L'usine jumelle d'Amétyst construite à Angers par la même société (Vinci-Environnement) a été fermée et est en cours de démantélement. L'état (ADEME) a annoncé qu'il n'y aurait plus de financements publics pour des installations de tri mécano-biologique (TMB). Seule solution raisonnable, la mise en place du tri citoyen à la source des fermentescibles et la mise en route effective des lignes de traitement de biodéchets exclusivement en provenance des ordures ménagères de la métropole.

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM


Date de création : 04/04/2019 ¤ 21:53
Dernière modification : 04/04/2019 ¤ 21:53
Catégorie : Citoyenneté
Page lue 749 fois
Haut
Valid HTML 5.0 GuppY site freeguppy.org © 2004-2020 En savoir plus ... GuppY site Valid CSS 3

Document généré en 0.03 seconde