Portail Observatoire Déchets Environnement  Santé Montpellier

Accueil  Blog  Nouvelles  Télécharger  Liens  FAQ  Livre d'or  Forum
La méthanisation : qu'est-ce ?

Nous empruntons à l’Encyclopédie Wikipedia, accessible sur Internet.

La méthanisation, ou digestion anaérobie, est le processus naturel biologique de dégradation de la Matière organique  en absence d’oxygène. Il se retrouve dans les sédiments, les marais, les rizières, ainsi que dans le tractus digestif de certains animaux (termites, ruminants,…). La matière organique dégradée se retrouve principalement sous la forme de biogaz (à plus de 90%). Le reste est utilisé pour la croissance et la maintenance des micro-organismes.

Ch4-structure.png CH4, méthane

L’adaptation industrielle de ce processus au traitement des ordures ménagères commence à se généraliser dans le monde. La France a été le premier pays à se lancer dans la méthanisation des déchets ménagers en 1988 à Amiens, et compte depuis 2002 une unité supplémentaire à Varennes-Jarcy (Essonne). Un à deux projets devraient se concrétiser en Seine Saint Denis. Un projet se concrétise en ce moment à Montpellier dans des conditions très contestables<> que nous allons voir plus en détail dans un autre article.

La bonne méthanisation pour les déchets ménagers est celle des biodéchets (matière organique putrescible des épluchures et des restes de repas) triée à la source, dans un conteneur spécial, séparée des autres déchets. Le tri citoyen à la source est la seule solution d'avenir qui permet soit le compostage, soit la méthanisation de biodéchets. Cette méthanisation se fait en ajoutant des déchets verts, des fumiers et lisiers provenant de la biomasse agricole. On recueille le biogaz pour le valoriser et le digestat, après méthanisation, est transformé en compost.


Date de création : 05/04/2019 ¤ 14:44
Dernière modification : 05/04/2019 ¤ 14:44
Catégorie : Processus industriel
Page lue 271 fois
Haut
Valid HTML 5.0 GuppY site freeguppy.org © 2004-2020 En savoir plus ... GuppY site Valid CSS 3

Document généré en 0.18 seconde