Observatoire des Déchets et de l'Environnement de Montpellier

Accueil  Blog  Nouvelles  Télécharger  Liens  FAQ  Livre d'or  Forum
OZ : ouverture de l'enquête publique

OZ ne devait pas voir le jour, M. Saurel l'avait promis avant son election comme maire puis président de Montpellier-Agglo. Il ouvre une procédure de DUP ! Nous protestons ! Protestez avec nous, allez donner votre avis à l'enquête.

Enquête Publique  « loi sur l’eau »Travaux d’aménagement ZAC OZ1  Avenue de la Mer

Pourquoi  cet aménagement urbain est-il dangereux ?

Les Pollutions de l’air : Au cœur de l’aménagement du projet urbain « ZAC OZ1 » 

Un aménagement à proximité des grands axes routiers, deux Autoroutes, une ligne LGV avec une densification de la population et du trafic routier sur une zone à risques importants d’inondation.

Dommages sanitaires

« Plus personne ne conteste le préjudice sanitaire de la pollution de l’air, mais la question de son coût économique et financier est moins souvent posée. Pourtant, il y a un vrai enjeu économique ». Une étude de la Commission des comptes de l’économie et de l’environnement, publiée en juillet 2012, évaluait « à minima » ce coût sanitaire pour la France métropolitaine entre 20 et 30 milliards d’euros par an. Les conséquences socio-sanitaires par les inondations sont également envisageables. Les risques d'inondation représentent plus de la moitié du coût des dommages imputables aux catastrophes naturelles. Le nombre de personnes concernées annuellement est estimé à 80 000.

La pollution de proximité

Les enjeux les plus importants de la pollution de proximité concernent les zones urbaines car c'est là que se situent la plupart des sources de pollution dues aux activités humaines (transport, chauffage, risques d’inondation etc.) et que la population exposée est la plus dense. Cette pollution constitue un facteur de risque sanitaire important selon la plupart des données toxicologiques et épidémiologiques disponibles. Elle est notamment impliquée dans la genèse d’insuffisances respiratoires, de maladies cardio-vasculaires, de l’asthme et de cancers. La pollution atmosphérique urbaine constitue un problème majeur de santé publique, compte tenu de la proportion de la population exposée et de la durée d’exposition. La pollution de proximité peut en effet être subie toute une vie (exposition chronique). A ce titre, des 3 études récentes suggèrent de manière convergente que l’exposition chronique présente des impacts sanitaires plus élevés que l’exposition de court terme (lors de pics de pollution par exemple).

Les impacts sanitaires de l’exposition chronique reconnus aujourd’hui comme responsables des coûts sanitaires les plus importants. En plus des effets sur la santé humaine, la pollution cause également des dommages sur les écosystèmes et le bâti. Chez les enfants, la pollution atmosphérique pourrait augmenter le risque de diabète, maladie en pleine expansion chez les plus jeunes. (source : journal le Monde, « Le Sénat veut chiffrer le coût de la pollution de l'air »).

Lors d’une inondation, les risques sanitaires peuvent être multiples : les inondations transportent des produits toxiques (présents dans les zones inondées) qui peuvent contaminer les sols et des maladies respiratoires peuvent être induites par l’exposition à des moisissures se développant dans les  habitations inondées.

Inondations : Des surfaces bâties sur un Territoire à Risque Important d’Inondation

Si le côté rassurant mais illusoire des travaux pour la protection des inondations du Lez permettent de protéger et donner bonne conscience aux élus et services de l'Etat, il n'en demeure pas moins que cela  traduit une vision plutôt simplificatrice sur la réalité de l'hydrologie de ce bassin.

Tous les indicateurs sont au rouge et malgré ces connaissances « Les résultats de nos six simulations sont inquiétants, affirme Samuel Somot, chercheur à Météo France à Toulouse. Nous avons mis en évidence  un  réchauffement des  eaux  de  la  mer Méditerranée   de + 2°C  pour le plus optimiste des scénarios à + 4° C d'ici 2100 » et en l’absence de perte humaine au cours des dernières inondations, le programme de développement urbain entre Montpellier sud et Palavas s’intensifie.

Les conséquences des zones bâties face aux risques d’inondations permettent et permettront d’aggraver les risques avec des résultats inquiétants et peut-être irréversibles car le changement climatique en cours va entrainer un plus grand nombre d’épisodes de précipitations cévenoles (référence : les pluies torrentielles du 29 Septembre 2014…), les crues du Lez et de ses affluents seront plus rapprochées et plus importants. Comment ne pas  prendre  en compte la concomitance de l’ensemble de ces apports vers le Lez avec une élévation du niveau marin et des étangs ? Avec un vent de sud-est, la mer qui n’absorbera  plus les écoulements des eaux et exposera ce bassin à des inondations prévisibles très importantes.

Face au bilan catastrophique des inondations en Europe au cours des dernières décennies, la Commission européenne fixe une méthode de travail pour permettre aux territoires exposés aux risques d’inondations, qu’il s’agisse de débordements de cours d’eau, de submersions marines, de remontées de nappes ou de ruissellements, de travailler à réduire les conséquences négatives de tous les types d’inondation pour la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique, opportunité pour objectiver la gestion des risques à l’échelle nationale et identifier les priorités d’action afin de mieux répartir les moyens sur tout le territoire

Gare de la Mogère :

Elle serait construite en zone inondable

Après les travaux de réfection de la gare de Montpellier : coût, 50 millions d’euros.

Maintenant la construction d’une nouvelle gare « gare de la Mogère » en zone inondable.

Est-il opportun d’investir entre 150 et 200 millions d'euros dans une gare loin du centre-ville, construire 1.500 places de parking et un nouveau quartier sur ce site ?

Cette réalisation est contestée car elle est excentrée par rapport au centre ville, elle est coûteuse pour les contribuables et une rentabilité à prouver. Elle permettrait de justifier l’extension des surfaces bâties en proximité, tout comme le prétexte de Montpellier Méditerranée Métropole présente le projet ODE- Acte 1 comme une véritable reconquête urbaine et commerciale, afin de faire accepter l’ensemble de son projet. Une grande part des surfaces bâtis serait en Territoire Important d’Inondation et l’absence de prise en compte de l’aggravation des risques pour les habitations les plus vulnérables et déjà existantes entre Montpellier sud et Palavas.   

Conclusion : Aménagement urbain dangereux

Je constate, que les causes anthropiques sont et seront directement liés avec l’élévation du niveau des terrain en bordure du Lez, l’intensification des surfaces bâties et l’imperméabilisation des sols depuis le début des années 1980 et en particulier au sud de Montpellier entre Richter et Lattes. Si l’on ajoute les obstacles qui sont  dus aux ouvrages (doublement de l’Autoroute et la ligne LGV), à l’importance des surfaces bâties, les risques sont et seront encore aggravés. Ils provoqueront également des accélérateurs de crues suite à des inondations d’occurrences importantes. 

La prise en compte actuelle de la problématique inondation dans l’élaboration des projets urbains est locale et donc partielle. A priori, la  compensation s’effectue en fonction d’un secteur à urbaniser et non à partir de la reprise des données  de l’ensemble du bassin récepteur du Lez.  

L’aggravation des inondations est fortement liée au développement d’activités et d’enjeux sur ce territoire. Il me parait nécessaire d’adapter les prescriptions d’urbanisme en fonction des caractéristiques du risque naturel encouru. En fonction des risques locaux connus, le règlement peut interdire de nouvelles constructions, limiter ou interdire les extensions ou les aménagements et de valoriser les zones inondables en leur redonnant une vocation compatible avec la submersion.

Il est donc souhaitable de ne pas créer de nouvelles situations de risque et d’organiser le développement urbain en dehors des secteurs exposés en l’adaptent au plus près des critères liés au changement climatique.

Lattes le 8 Avril 2015                

                                                           

Jacky CHANTON


Date de création : 06/04/2019 ! 07:31
Dernière modification : 06/04/2019 ! 07:31
Catégorie : Aménagement urbain
Page lue 311 fois
Haut
Valid HTML 5.0 GuppY site freeguppy.org © 2004-2018 En savoir plus ... GuppY site Valid CSS 3

Document généré en 0.09 seconde